Campagne 10 - 20 - 60

24 janvier 2010

France : Deux Haïtiens reconduits à la frontière !

Deux Haïtiens reconduits à la frontière

Malgré la récente déclaration d’Eric Besson, la préfecture du Val-de-Marne à émis, le 22 janvier, un arrêté de reconduite à la frontière à l’encontre de deux Haïtiens.

On a failli le prendre pour un humaniste, Eric Besson. Il avait donné, mercredi 13 janvier, le lendemain du séisme en Haïti, « instruction à ses services de suspendre immédiatement toutes procédures de reconduite dans leur pays d’origine des ressortissants haïtiens en situation irrégulière sur le territoire national », selon un communiqué du ministère.

Le séisme a fait officiellement 112.226 morts, 194.000 blessés et un million de sans-abri.

Mais chassez le naturel… En dépit de la récente déclaration d’Eric Besson, la préfecture du Val-de-Marne à émis, le 22 janvier, un arrêté de reconduite à la frontière à l’encontre de deux Haïtiens.

Le couple s’est présenté muni d’un passeport à la douane d’Orly sud. Les deux ressortissants Haïtiens ont été interpellés à la suite de soupçons sur leur photo d’identité.

Alerté, le parquet de Créteil a botté en touche en demandant à la direction centrale de la PAF (Police aux frontières) de prendre la responsabilité de renvoyer deux Haïtiens dans leur pays dévasté.

C’est finalement le préfet du Val-de-Marne qui a signé l’arrêté de reconduite à la frontière.

(Bakchich info)

jpg_jpg_ericbesson_morweb_2_6e999_1c88b

Posté par septembre à 16:07 - Commentaires [6] - Permalien [#]


06 décembre 2009

VENDREDI 18 à 20h Un concert pour les sans-papiers

VENDREDI 18 à 20h Un concert pour les sans-papiers

.

Telecharge le flayers ici ; Flayers_concert_18_dec

.

45626198_p

.

En cette période de fêtes abondantes, les guirlandes brillent dans la nuit, les grasses dindes rôtissent dans les fours et les sapins croulent sous les cadeaux… Pendant que certains se réchauffent les cœurs en famille, d’autres restent enfermés à quelques kilomètres de là pour n’avoir voulu trouver ailleurs qu’un avenir meilleur… A croire que le petit Papa Noël est vraiment une ordure, un sadique à la jouissance douteuse… ou alors un vieux gâteux qui ferait mieux de prendre sa pension ?

Pour venir en aide au célèbre barbu sénile, organisons une fête en musique afin de récolter des fonds pour offrir aux sans-papiers retenus dans les centres fermés un modeste cadeau : des cartes de téléphones ! Sans elles, aucun contact avec l’extérieur n’est possible…

.

Venez nombreux, vous et vos amis, nous rejoindre

au bar CARTAGENA pour une soirée concert avec le groupe

.

« Katie Siren Funk Band »

.

Où : bar Cartagena, 70 rue du Marché au Charbon 1000 Bruxelles

Quand : vendredi 18 décembre 2009 à partir de 20h (concert à 20h30).

Prix : laissé libre à votre bonne appréciation !

.

N’oublie pas nos petits souliers…

.

         Soirée concert organisée par la CRER en préparation à la manifestation

du dimanche 20 déc. 2009 à 14h au centre fermé 127bis de Steenokkerzeel.

.

CRER – Coordination contre les Rafles, les Expulsions et pour la Régularisation.

Tel : 0477 59 19 45

                                       

Posté par septembre à 16:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 novembre 2009

Non au programme répressif de Stockholm!

Les 30 novembre et 1er décembre 2009 à Bruxelles : Manifestations transnationales à l’occasion de la réunion des ministres de la justice et de l’intérieur européens !

.

pastedgraphic

Après celui de Tampere et la Hague, c’est le programme de Stockholm qui constitue le nouveau plan quinquennal pour la Justice et les Affaires Intérieures au sein de l’UE et de ses états membres.
Ce nouveau programme entend soi-disant construire « une aire de liberté, de justice et de sécurité. » En réalité, l’UE va continuer à renforcer son régime de surveillance et de contrôle et va promouvoir une politique de sécurité dans le domaine de la vie sociale, mettant en péril les droits civiques et la vie privée, en dépit de tous ses beaux discours.

Les victimes en seront les réfugiés et migrants, désignés par le terme « illégaux » et ainsi dénoncés et criminalisés, traqués par les garde-frontières nationaux et l’agence européenne Frontex.
À travers la « fiche de route de Stockholm», les gouvernements, à l’échelle nationale aussi bien qu’européenne, augmentent les régimes de contrôle frontalier jusqu’à instaurer un véritable état de guerre, ainsi le rôle de Frontex dans la militarisation des frontières de l’UE va être accentué à nouveau.
Plusieurs milliers de personnes ont déjà trouvé la mort et se sont noyées durant leurs tentatives pour rejoindre l’Europe, des centaines de milliers ont été placées en détention et expulsées.

L’expulsion est une pratique quotidienne à tous les points de passage des frontières européennes externes : de la Hongrie, la Slovaquie jusqu’à l’Ukraine, de la Grèce jusqu’à la Turquie, de l’Italie à la Libye, de l’Espagne au Maroc.
Les Etats de l’Ouest qui appartiennent à l’espace Schengen, ainsi que le Royaume-Uni jouent un rôle prédominant dans l’externalisation des contrôles migratoires. Les accords de Dublin forcent celles et ceux qui, cherchant asile, fuyant les persécutions, parviennent à échapper aux contrôles frontaliers et gagnent le sol européen, à rester là où ils arrivent -dans les pays de l’Est ou du Sud de l’UE-, ou à y retourner.

Les réfugiés fuient les zones de guerre, de persécution, les pays dévastés. Fuyant aussi la misère et la pauvreté, les migrants cherchent une vie, des perspectives meilleures.
Les industries des pays de l’Ouest sont responsables d’une catastrophe climatique historique qui accélère davantage l’appauvrissement. Ce sont les armes économiques des pays de Nord qui entraînent des destructions, des déplacements partout au Sud.
Il est donc désormais impossible de distinguer clairement les migrations forcées des autres types de migrations, toutes reflètent et questionnent le système politique global, injuste et complexe.

Qu’il s’agisse de celles et ceux qui franchissent les frontières à Ceuta ou à l’est de l’Europe, qu’il s’agisse des boat people de la mer méditerranée, qu’il s’agisse des luttes contre les centres de rétention et pour la régularisation et l’égalité des droits partout en Europe, personne ne peut plus ignorer la dimension transnationale des migrations et des luttes des migrants. Le contexte est partout le même : des femmes, des hommes, des mineurs, des enfants, qui fuient ou exercent leur droit à circuler, doivent faire face à des mauvais traitements, à des discriminations : ils/ elles sont arrêtés et placés en détention dans des camps fermés ou des prisons inhumaines ; leurs droits fondamentaux sont remis en cause, ils/elles sont exploités dans des boulots sous-payés, bien souvent victimes du chantage de leurs employeurs et menacés d’expulsion.

Une Europe « juste et sûre », c’est une Europe complètement autre, qui a besoin :
- d’une protection étendue pour les réfugiés en y incluant toutes les circonstances de danger
- d’un accès égal pour tous à un système d’asile amélioré, dans le pays de son choix
- de nouvelles possibilités juridiques pour migrer vers des conditions de vie meilleures et plus sûres
- d’instaurer la liberté de circulation et d’installation pour tous, indépendamment de l’origine ou de l’identité.

La satisfaction de tous ces besoins ne serait qu’une première étape pour une autre Europe dans un autre monde, où les droits sociaux et politiques seraient les mêmes pour toutes et tous.

- Stop au nouveau programme répressif et mortifère !
- Pour la protection des réfugiés et des droits des migrants plutôt qu’un régime de contrôle des frontières européennes inhumain et renforcé !
- Non au programme répressif de Stockholm !

Posté par septembre à 10:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 novembre 2009

Expo Photo du camp pour demandeurs d'asile au coeur de Bruxelles

5 ONG ouvrent un camp pour demandeurs d'asile au coeur de Bruxelles

Photos de Stephanie Demblon -

5 ONG ouvrent un camp pour demandeurs d'asile. La Belgique refusant de satisfaire à ses obligations en matière d'hébergement et de prise en charge des demandeurs d'asile, plus de 1100 personnes sont à la rue aux portes de l'hiver. Une situation humanitaire urgente donc, comme au Darfour ou en Ethiopie...

Bruxelles (place Gaucheret)

Photos prises le 19 novembre 2009 - Bruxelles

13559_183619533538_533063538_2878049_7693724_n

13559_183619528538_533063538_2878048_823067_n

13559_183619523538_533063538_2878047_8272942_n

13559_183609483538_533063538_2878013_5404101_n

13559_183614588538_533063538_2878031_173663_n

13559_183609498538_533063538_2878014_1370832_n

13559_183614583538_533063538_2878030_2104595_n

13559_183614578538_533063538_2878029_5342396_n

Posté par septembre à 11:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 novembre 2009

NOEL AU 127bis !

VRAIMENT, CROYEZ-VOUS ENCORE AU PERE NOEL !??

.

noel



Pour limiter les dégâts d’une politique d’immigration inhumaine, le gouvernement continue à promettre des solutions qu’il ne tient pas. Tous les jours on enferme et expulse des personnes avec des méthodes violentes, humiliantes et racistes.

Qu’on se le dise, rien n’a vraiment changé !

En voici quelques exemples :

A Tubize et Zulte, des familles avec enfants sont toujours enfermées, non plus dans des camps, mais dans des maisons individuelles...et toujours en vue d'une expulsion .... belle hypocrisie…

L'ancienne "ministre de l'immigration", l'ultra libérale Annemie Turtelboom a laissé en héritage, une semaine avant son départ, une circulaire ordonnant aux bourgmestres et chefs de police des enquêtes de voisinage, et appelant à dénoncer les sans papiers de vos quartiers. Cette circulaire est toujours d'application et la chasse est plus-que-jamais ouverte dans le plus grand silence… !

L’Etat fédéral a débloqué quelques 11 millions d’euros pour construire un nouveau CAMP d’expulsion juste à côté du tristement célèbre 127Bis. Les travaux sont déjà entamés et révèlent une structure encore plus cloisonnée ! De quoi enfermer mieux et plus… !

En d’autres mots donc, on continue de renforcer une politique xénophobe sur fond de discours faussement humanitaires… Et la question reste alors :

Comment humaniser une chose qui est inhumaine ????

La fête de Noël approche à grands pas et avec elle les cadeaux et les bonnes résolutions pour l’année prochaine, à cette date symbolique nous voulons penser à ceux qui ne pourront pas faire la fête comme nous tous…les exclus du système social dans lequel nous vivons, les indésirables qu’on enferme et qu’on expulse juste parce leurs documents ne sont pas en règle, les étrangers…

Pour les soutenir et crier notre révolte contre les centres fermés, nous vous invitons à nous rejoindre !



Dimanche 20 décembre 2009 à 14h
(Train Gare du Nord Bruxelles 13h44 direction Leuven – Arrêt gare de Nosseghem)

Soyez avec nous, et signez le texte de cet appel en bas de page.....Merci !

.

Pour ceux dont la signature manque…

- Organisation ou personne ...............................................................................................
- Nom du signataire ...........................................................................................................

- Localité …………………………………………………………………………………………..

Signature de soutien à l'appel

  • Attac ULB – Bruxelles

  • ULM - Union des Locataires Marollienne asbl- Bruxelles

  • "Mémoire, Vigilance & Résistance" - Willy COLETTE – Namur

  • CRACPE – Liege

  • Droit devant asbl – La louviere

  • DAL Mons-Borinage - LEMBO Ottorino Michele

  • Mouvement Citoyen Palestine - Saïdi Nordine 

  • Entraide-Humanitaire - Liege

  • Nottet Christine

  • Nathalie Edme-Fessol

  • Ian dykmans

  • Sarah Mathieu

  • Jean-Paul Davreux

  • Yolaine Lhoist

  • PLAIGIN Béatrice – Bruxelles

  • BRIGANDI Manuela

  • Cesari Nadine

  • … ?

Posté par septembre à 11:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]